Category: 👋 Notre communauté


Comment gérer son argent quand on est freelance

Par Margaux,

Et si la solution n’Ă©tait pas de travailler plus mais mieux ?

La liberté inhérente à la vie de freelance peut vite devenir un fardeau au niveau des finances si on manque d’organisation et d’anticipation. Voilà nos quelques conseils pour gérer au mieux ses finances, même (et surtout) quand elles ne sont pas régulières.

Fixer ses tarifs à l’avance

Fixer ses tarifs de freelance est une tâche à ne pas négliger. Il s’agit avant tout de faire le point sur vos différentes missions pour évaluer un juste tarif à facturer à vos clients, selon le temps et l’effort que vous passez sur chacune.

En ayant les idées claires sur vos tarifs, vous pourrez également vous permettre de négocier avec des arguments construits et concrets, ou au contraire de proposer des remises à certains clients. Prendre le temps de fixer ses tarifs à l’avance peut être fastidieux mais c’est indispensable pour que vous soyez à l’aise face à vos clients. Une fois que vous avez fixé un ordre de prix par mission ou type de travail demandé, ne vous sentez ni obligé de les communiquer avant même de discuter avec votre prospect, ou au contraire de revoir votre tarif à la baisse à chaque fois. Cette grille ne doit pas servir de base à débattre (comme la grille d’une régie publicitaire par exemple), mais bien être un outil qui vous aide à prendre le dessus sur les négociations et de montrer la valeur de votre travail.

Choisir ses clients

Permettez vous de choisir vos clients ! On pense, à tort, qu’on ne peut pas forcément se permettre de choisir avec qui travailler, notamment en début d’activité. Même s’il arrive de prendre des missions moins importantes que d’autres en cas de baisse de régime, ne vous forcez surtout pas à travailler avec des gens qui ne vous inspirent pas confiance ou qui n’accorde pas de valeur à votre travail.

Parmi les entreprises ou prospects à fuir très vite : ceux qui négocient outrageusement vos tarifs à la baisse, ceux qui profitent de votre patience pour vous demander des prestations supplémentaires, ou encore ceux qui paient en retard.

Faire ses comptes

Ce conseil peut paraître élémentaire, mais il est indispensable de suivre ses comptes de près quand on est freelance. Vous devez gérer de nombreuses questions financières, qui ne sont pas prises en charge par quelqu’un d’autre, contrairement à un salarié. En tenant vos comptes, vous arriverez à vous faire une idée de votre budget mensuel, c’est-à-dire de vos entrées et de toutes vos sorties d’argent : non seulement de ce que vous avez besoin pour vivre, mais également vos charges, vos impôts, l’argent pour financer vos activités et vos missions, vos frais divers et variés (de déplacement par exemple)… la liste est interminable.

Vous avez l’avantage d’avoir l’embarras du choix au niveau des outils, selon votre goût et vos habitudes. Il s’agit avant tout de trouver la ou les méthodes qu’il vous faut, du traditionnel carnet et crayon (un carnet de comptable pour les plus old (sch)cool) au tableur Excel, classique mais efficace. La méthode la plus aboutie reste d’utiliser une application qui classe les rentrées et sorties sur votre compte, ce qui vous permet d’avoir une vue plus globale de vos finances.

Mettre de l’argent de côté avec un coup de pouce

Vous avez du mal à anticiper vos charges ou à économiser pour vous payer des vacances ? Faites-vous aider ! En terme d’argent à mettre de côté, on entend souvent que la part idéale se situe autour de 20 % des revenus nets. Mais ces 20 % peuvent rapidement devenir un vrai casse-tête quand vos revenus varient beaucoup d’un mois sur l’autre. Confier cette anticipation et ce calcul à des algorithmes vous laissera plus de temps pour souffler et vous consacrer aux autres points de cette liste, déjà bien chronophage.

Bruno calcule le montant optimal à mettre de côté pour vous, selon un objectif que vous pouvez moduler selon les mois et les projets que vous avez. Un départ en vacances qui approche ? Dites à Bruno que vous souhaitez passer à la vitesse supérieure. Une période plus calme que les autres ? Bruno mettra moins de côté pour vous éviter de manger des pâtes. Vous n’aurez à faire aucun effort particulier et vous vous retrouverez vite avec un petit pactole pour payer tout ce dont vous avez envie, et même plus !

Accorder de l’attention Ă  ses factures

Si jamais vous êtes déjà tombé sur un client qui essaie de vous entourlouper ou qui fait tarder votre paiement, vous savez déjà l’importance de garder des traces de votre prestation grâce à une facture.

Envoyer vos factures en temps et en heure demande un peu d’organisation mais vous aidera ensuite grandement dans vos finances. Vous aurez non seulement plus de chance d’être également payé en temps et en heure, mais vous éviterez aussi d’oublier certaines prestations, notamment les plus courtes. Si vous avez du retard, ne comptez pas sur votre client pour vous rappeler qu’il doit vous payer, c’est bien souvent à vous d’aller chercher ce que l’on vous doit. Une fois envoyées, suivez-les de près : n’hésitez pas à relancer plusieurs fois les retardataires, qui peuvent oublier de vous payer involontairement. Il n’y a aucun mal à demander son dû.

Anticiper ses charges, et les payer

Les charges des freelances sont très variables et peuvent facilement être oubliées si vous n’y faites pas attention. N’oubliez pas d’étudier de près comment calculer et déduire vos charges professionnelles pour éviter les mauvaises surprises et de possibles angoisses. Bien les calculer permettra aussi de mieux fixer votre tarif horaire et d’évaluer combien vous pouvez vous payer.

Pour vos impôts, n’hésitez pas à vous ajouter des rappels multiples dans votre calendrier afin de les payer en temps et en heure. Anticiper et payer vos impôts à l’heure vous évitera de faire une entorse à votre budget sur lequel vous avez passé tant de temps en cas d’oubli et d’arriéré à payer.